L'américain Diversey produira les désinfectants naturels de Salveco

L'américain Diversey produira les désinfectants naturels de Salveco

La PME vosgienne autorise le leader international des solutions professionnelles d'hygiène
à produire sous licence des détergents 100 % végétaux issus de sa technologie brevetée.

Il aura fallu trois décennies de recherche-développement avant que le laboratoire SALVECO n'engrange son premier grand succès commercial. 
Cet automne, la PME vosgienne a conclu un accord autorisant le groupe américain Diversey, qui emploie 8.500 personnes dans 80 pays,
à produire des biocides naturels sous licence dans ses usines européennes, puis dans d'autres régions du monde.

En 2014, l'actuelle PDG du groupe Solvay Ilham Kadri , alors présidente de Diversey Care, avait confié à l'entreprise de Saint-Dié-des-Vosges la fabrication de détergents biologiques. Cette petite production se poursuivra et évoluera vers un codéveloppement de produits. Le cash-flow généré par les royalties américaines offre à Salveco de nouvelles ressources industrielles et commerciales.

[Filiale de Socomore] La transaction américaine tombe à point nommé, car Salveco s'est adossé en janvier dernier au groupe breton Socomore, spécialiste du nettoyage industriel, qui détient désormais 60 % de son capital. L'entreprise de Vannes, qui réalise 80 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020, promet de préserver l'autonomie de sa filiale vosgienne.

 Elle annonce un investissement de 6 millions d'euros d'ici à 2024 pour passer la superficie de l'usine de Saint-Dié de 3.500 à 6.000 mètres carrés, renforcer la recherche-développement et exploiter pleinement le potentiel de la chimie végétale. Le chiffre d'affaires cumulé des désinfectants biosourcés atteint 20 millions d'euros en 2020 et représente 40 salariés dans les Vosges, où cinq postes ont été créés depuis le début de l'année. 

[Désinfection pédiatrique] « Nos produits répondent aux réglementations européennes et aux normes françaises, mais surtout aux aspirations des consommateurs, qui ont constaté durant la crise sanitaire que les désinfectants chimiques provoquaient des lésions », rappelle Stephan Auberger, fondateur et désormais directeur général de Salveco.

L'entreprise s'est définitivement retirée de la grande distribution et propose ses produits aux particuliers via des réseaux de vente à domicile. Elle se recentre sur la fabrication à façon pour des distributeurs de produit d'hygiène dans l'univers professionnel et médical. Salveco place notamment de grands espoirs sur sa solution de désinfection pédiatrique, autorisée sur le marché européen pour les bébés dès l'âge de trois mois.

Cliquer pour lire l'article en ligne