Les perturbateurs endocriniens : la solution SALVECO sans risque chronique !

NOUVEAUX DANGERS IDENTIFIES :
LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

LA SOLUTION SALVECO SANS RISQUE CHRONIQUE !

Lettre d'information - Février 2020
 
"Un perturbateur endocrinien est une substance ou un mélange de substances,
qui altère les fonctions du système endocrinien et de ce fait induit des effets néfastes dans un organisme intact,
chez sa progéniture ou au sein de (sous)-populations".
 
Besoin d’un rappel sur les Perturbateurs Endocriniens et leur mode d’action ?
N’hésitez pas à consulter notre Newsletter de Mai 2019
en cliquant ici !

La réglementation sur les perturbateurs endocriniens

En ce qui concerne la santé, le gouvernement entame le quatrième plan national santé-environnement (PNSE4) afin de réduire l’impact des facteurs environnementaux sur la santé.
Plus spécifiquement pour les PE, la France souhaite se positionner en tant que leader européen en matière de contrôle et réglementation.

Les axes d’action du gouvernement sont résumés dans la
Stratégie Nationale sur les Perturbateurs Endocriniens 2 (SNPE2).
Cette stratégie identifie 3 axes principaux :
 
(i) Protéger la population, former, informer (ii) Prévenir l’imprégnation de l’environnement (iii) Améliorer les connaissances
 
En 2020, une liste des perturbateurs endocriniens sera publiée par l’ANSES, et divisée en trois catégories : les perturbateurs endocriniens suspectés, présumés ou avérés.
A l’heure actuelle, trois réglementations légifèrent sur les PE :
REACh, le règlement Biocide (BPR) et le règlement des produits phytopharmaceutiques (PPP).
 
La réglementation REACh a établi une liste des substances très préoccupantes qui seront analysées pour tenter de déterminer si elles ont bien un caractère perturbateur endocrinien. Le règlement Biocide (BPR) interdit à la vente au grand public des produits ayant un caractère perturbateur endocrinien. Si un produit biocide contient une substance considérée comme PE, il n’obtiendra pas son autorisation de mise sur le marché (AMM) et ne pourra être commercialisé. Le règlement des produits phytopharmaceutiques, dit PPP, impose l’analyse du caractère PE sur les substances actives phytopharmaceutiques.
 
En résumé : les perturbateurs endocriniens (PE) sont définis par l’OMS,
et la France souhaite se positionner comme leader pour l’avancée dans ce domaine.
 

Dans ce cas, pourquoi le sujet des PE pose des problèmes ?
Ce sujet est problématique car il n’existe atuellement pas de test pour s’assurer qu’une molécule suspectée est, ou n’est pas PE.
Les tets existantssont très longs, nécessitant des interprétations d’experts et très coûteux.
Ainsi, les listes de molécules suspectées PE évoluent au fur et à mesure de l’acquisition de connaissances.


La politique engagée de SALVECO en matière de perturbateurs endocriniens

La stratégie de @SALVECO est toujours en conformité avec son ADN et ses valeurs, et les laboratoires SALVECO sont une fois nouvelle à la pointe des alternatives saines.
Pour exemple, grâce au travail réalisé sur nos formulations, nous avions travaillé bien en amont sur les dossiers de demande d’autorisations biocides simplifiées (AMMS) par anticipation de ces préoccupations.
Cette approche nous a permis d’être conforme aux exigences de principe de précaution.
Dans les 4 axes stratégiques, ci-dessous, se dégagent l’expertise sans compromis des laboratoires SALVECO :
 
I - Approche analytique
Afin de mettre en place une stratégie pour éviter les perturbateurs endocriniens, il est nécessaire d’être en mesure de prouver l’effet PE d’une substance ou d’un mélange. Pour démontrer l’innocuité d’une substance ou d’un mélange, il faut être capable de prouver son innocuité selon les 4 axes : oestrogénique, thyroïdien, androgénique, stéroïdogenèse.
 
 
 
II - Approche collaborative
Il existe actuellement un écart entre les attentes des industriels et les travaux mis en œuvre par les laboratoires de recherche. Les industriels ont besoin de tests validés pour démontrer qu’une substance est PE ou non, quand les laboratoires étudient en grande majorité les mécanismes en jeu pour une ou plusieurs familles de molécules (par exemple les bisphénols).
 
 
 
III - Analyse scientifique et technique
Pour nous permettre d’y voir plus clair, nous n’hésitons pas à nous entourer de pointures du domaine !
 
 
 
IV - Sélection exigeante de nos molécules
Pour préserver la qualité de nos produits et son faible impact sur votre santé, ainsi que celle de l’environnement,
nous avons décidé d’appliquer le principe de précaution. Les substances de notre portefeuille n’ont qu’à bien se tenir !
 
 
Pourquoi ces actions ?
Parce que plus nous sommes exigeants avec nous-mêmes
et intransigeants avec nos produits,
plus vous êtes en sécurité lorsque vous les utilisez.